Accueil Menu Instagram
Le tableau Mireille peint par Victor Leydet en 1904.

Le poème Mirèio : l’histoire de Vincent et Mireille

Le poème Mirèio, de l’écrivain Frédéric Mistral (1830-1914), est sans nul doute l’œuvre littéraire la plus emblématique de la culture Provençale. Le nom de la marque Vincent et Mireille est une référence à ce poème.

Frédéric Mistral, poète et membre fondateur du Félibrige

Si vous êtes de Provence, vous connaissez déjà son nom. Si vous êtes de passage en Camargue, vous entendrez parler de lui. Le poète et écrivain Frédéric Mistral est en effet une figure emblématique de la culture régionale provençale et de la littérature française. Parmi ses œuvres les plus connues, on retrouve notamment le poème Mirèio (1859) et Lou Tresor dou Felibrige (1878), un dictionnaire français-provençal.

Frédéric Mistral était un membre fondateur et emblématique du Félibrige, une association et d’un mouvement littéraire, œuvrant tous deux pour la préservation et la défense de la langue d’oc. Le Félibrige porte son action dans plus de 32 départements français, dont ceux constitutifs de la Camargue. Mistral estimait que la langue constituait “le témoignage le plus marquant des générations qui se succèdent au cœur même de la culture[1].

Tableau de Frederic Mistral, dit Lou Felibre, auteur du poeme mireio
Portrait du poète Frederic Mistral (1885), par Felix-Auguste Clément (1826-1888),Domaine public, via Wikimedia Commons
Mireille Frederic Mistral
Première page de Mirèio de Frédéric Mistral, en langue provençale. Édition de 1859.

L’œuvre principale de Frédéric Mistral est donc Mirèio (Mireille), publiée en 1859. Ce poème, écrit à l’origine en langue provençale, est composé de 12 chants (divisions d’un long poème). Il conte l’histoire de Mireille, jeune fille de Provence, et de son amour pour Vincent. Au-delà d’une simple romance entre deux jeunes amants, ce poème constitue surtout une véritable déclaration d’amour envers la Provence. D’après Emile RIPERT[2], professeur de langue et de littérature provençale (et par ailleurs ami du poète), Mistral a introduit le sujet et l’essence même de son poème dès les premiers vers. Ces derniers sont dominés par les mots prouvènço, amour et jouvènço :

“Les mots amour et jeunesse situent Mirèio comme poème d’amour en même temps que comme poème national, puisqu’à cet amour sont liés par le troisième vers les paysages de la Provence, cultivée, déserte et maritime, les blés, la Crau, la mer.”

Émile RIPERT (1882-1948),  Notes et Commentaires pour le Poème de Mirèio.

L’histoire du poème Mirèio

Mirèio conte donc l’histoire de Mireille, fille de riches propriétaires provençaux et de son amour pour Vincent, fils d’une modeste famille de vanniers.[3] Frédéric Mistral a choisi le prénom Mireille (Mirèio en provençal) pour son personnage principal. Il s’agirait d’une variante judéo provençale de Myriam, qui renverrait au prénom Marie.[4]

Éperdument amoureuse de Vincent depuis sa jeunesse, Mireille, lors d’une féria (foire) dans la ville d’Arles, refusa les avances de trois riches prétendants : Ourrias l’éleveur de taureaux, Véran l’éleveur de chevaux et Alâri le possesseur de grands troupeaux. Les parents de Mireille, alors que celle-ci repousse de beaux partis, lui refusent son union avec Vincent.

Tableau de Victor Leydet représentant Mireille et Vincent
Mireille (avant 1904), par Victor Leydet (1861-1904), affichiste, peintre de genre et maître provençal de la Nouvelle école d’Avignon, Domaine public, via Wikimedia Commons

Le cœur empli de peines, Mireille prend donc la route vers les Saintes-Maries-de-la-Mer. Cela pour prier et implorer les Trois Maries, disciples de Jésus, pour que ses parents reviennent sur leur décision. Mais ce périple sera fatal pour Mireille. Après avoir été écrasée par la chaleur du soleil de Camargue, Mireille voit les Saintes Maries (Marie Jacobé, Marie Salomé et Sarah la Noire) lui apparaître et lui conter leurs histoires. Alors que sa famille la retrouve, Mireille se laisse doucement, mais sereinement glisser dans la mort, entrevoyant le bonheur d’un autre monde.

Ce poème est ainsi une véritable éloge de la culture provençale et camarguaise. L’amour éternel pour Vincent et sa région, auront donc accordé à Mireille son salut. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue, la tradition et la culture chrétienne ont toujours été très présentes. Il s’agit d’un lieu de pèlerinage important (notamment pour la communauté gitane). C’est ici que reposent Marie Jacobé, Marie Salomé et Sarah la Noire.

Un poème récompensé par le Prix Nobel de littérature de 1904

Frédéric Mistral a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1904 pour le poème Mirèio, soit plus de 45 ans après la publication de l’œuvre. Ce délai entre la publication et la reconnaissance de Mireille par le Prix Nobel démontre l’importance et l’influence de Mirèio sur la littérature française et la culture provençale. Son impact culturel s’étend sur plus plusieurs décennies, même plusieurs siècles. Aujourd’hui encore, le poème est toujours admiré pour ses qualités littéraires. Il a également fait l’objet de nombreuses adaptations, au cinéma, au théâtre ou même encore en sculpture !

Statue Mirèio saintes marie de la mer
Statue de Mireille aux Saintes-Maries-de-La-Mer d’Antonin Mercié. Photo par Finoskov, CC BY-SA 4.0, Wikimedia Commons

Le nom Vincent et Mireille est un hommage au poème de Frédéric Mistral

Depuis 1958, la marque Vincent et Mireille fabrique des vêtements camarguais traditionnels. Ces derniers sont principalement conçus pour les gardians, les manadiers et les raseteurs. Très attaché à la culture Provençale, le créateur de la marque a souhaité rendre hommage à Frédéric Mistral, qui était animé de la même passion.

Les deux prénoms qui constituent le nom de la marque, “Vincent” et “Mireille”, font bien entendu référence aux deux protagonistes principaux du poème. Les étiquettes qui accompagnent nos produits font elles aussi référence à l’histoire du poème de Frédéric Mistral. Mireille porte le costume traditionnel d’Arles et Vincent et le costume de Gardian.

Mireio poeme dessin Valerie Rouqie
Dessin de Vincent et Mireille de Valérie Rouquié basé sur Mirèio de Frédéric Mistral

Ainsi, fabricant historique de vêtements destinés aux gardians, la marque Vincent et Mireille porte son nom à la fois en tant qu’hommage envers Frédéric Mistral et son œuvre Mirèio, mais aussi et surtout en signe de respect et d’amour pour la culture et les traditions camarguaises.

Par ailleurs, nous faisions également référence à Alphonse Daudet sur nos anciennes étiquettes, lui aussi célèbre écrivain provençal.

Sources

[1] La langue d’Oc. (Consulté le 6 décembre 2022). Felibrige. En ligne : https://www.felibrige.org/le-felibrige/la-langue-d-oc/

[2] Notes et Commentaires pour le Poème de MIRÈIO. Émile RIPERT (1882-1948). LES BELLES LETTRES. En ligne: https://biblio.cieldoc.com/libre/integral/libr1000.pdf

[3] Mireille – Poème Provençal de Frédéric Mistral avec la traduction littérale en regard. (1868). Frédéric Mistral (1830-1914). En ligne sur Google Books.

[4] Mirèio. (Consulté le 6 décembre 2022). Dans Wikipédia. En ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Miréio